coeur_2_pers

L’association Osez le Féminisme propose à ses adhérent-es de choisir la citation qui illustrera leur carte de membre. Le choix est donné entre 8 célèbres propos féministes. En les lisant, je me suis dit que, finalement, choisir l’une d’elles revenait à définir son propre féminisme.

Pour ma part, j’ai vite évincé les anachronismes: « La femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir également le droit de monter à la tribune » (Olympe de Gouges) ;

Ainsi que les slogans auxquels je n’adhère pas: « Une femme sans homme, c’est comme un poisson sans bicyclette » (Slogan du MLF) ;

Idem pour les citations qui ne pointent qu’une partie du problème: « Le féminisme n’a jamais tué personne – le machisme tue tous les jours » (Benoîte Groult).

 

J’ai ensuite hésité en lisant ces lignes de Simone de Beauvoir : « On ne naît pas femme, on le devient » ou encore « Se vouloir libre, c’est aussi vouloir les autres libres ». Celles et ceux qui ont lu le Deuxième Sexe connaissent toute la réflexion de la philosophe qui se cristallise dans ces deux phrases mais qu’en est-il pour les non-initiés ? Sorties de leur contexte, ces phrases ont-elles la même portée ? Pas sûr.

Finalement, j’ai préféré voter pour une citation de Rebecca West : « Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson. »

J’ai toujours adoré cette citation. Elle a beau être un peu longue et un peu moins claquante que les autres, je trouve qu’elle résume bien ce féminisme quotidien qui nous pousse à nous accomplir malgré les embûches imposées à notre sexe. C’est la citation idéale pour représenter mon féminisme de tous les jours, un féminisme intime, celui qui tente de se frayer un chemin au milieu du sexisme ordinaire.

En revanche, s’il fallait choisir une phrase pour symboliser mon engagement féministe, je ne pense pas que j’aurais choisi les mots de Rebecca West, ni aucune des autres citations proposées par Osez le Féminisme. Il est temps de prôner une nouvelle forme de militantisme qui inviterait les femmes ET les hommes à lutter contre toutes les formes de sexisme, y compris celles dont sont victimes les hommes.

Aux journalistes de la revue Sciences Humaines qui se demandaient l’année dernière à quoi ressemblait "l’ère du postféminisme", je réponds qu’ils peuvent oublier leurs "phallic girls" ou leurs soi-disant  "féministes voilées" et qu’il aurait été préférable qu’ils parlent d’humanisme tout simplement.

Si le féminisme a si mauvaise presse, c’est en grande partie à cause de l’image déformée que nous en avons : une image de femmes en guerre contre les hommes. Pour moi, le féminisme est synonyme de liberté, une liberté pour tous les êtres humains sans le spectre des discriminations. Du coup, le mot féminisme paraitrait presque inapproprié. Faut-il parler d’humanisme ? Faut-il trouver un néologisme plus adéquat ? Je laisse ça aux intellectuels que ça pourrait amuser et je garde pour moi le terme FEMINISME pour le plaisir de choquer, bousculer, ébranler, car c’est assez efficace contre les idées reçues.

Pour conclure, je laisse la parole à un homme espérant vous convaincre, si besoin est, que la gent masculine est notre meilleure alliée dans ce combat contre le sexisme :

« Le jour où nous comprendrons, nous les hommes, qu'il faut arrêter de vous déifier inconsciemment (transfert affectif, peur de la femme, possessivité, etc.), mais aussi de vous diminuer dans la réalité (salaires, discriminations, sexisme, machisme etc...), vous mesdames (et mesdemoiselles, d'ailleurs cette distinction mariée/pas mariée prouve bien ce que je dis, elle m'insupporte quelque part), je disais donc le jour où nous comprendrons cela, pour simplement vous replacer dans votre contexte (qui est celui d'un être Humain, ni plus, ni moins) je pense qu'on aura vraiment avancé.

Et aussi : le jour où vous comprendrez cela, par rapport aux hommes, mesdames (y a pas de raison : chacun DOIT faire un effort!) »

Merci Toff de Aix - http://francedapresdemain.blogspot.com

Et pour vous, c’est quoi le féminisme ?