cc_002055J'ai assisté aujourd'hui à un spectacle affligeant. Dans le cadre de mon travail, je devais me rendre dans les locaux d'un grand groupe français de cosmétiques et, en attendant la personne avec laquelle j'avais rendez-vous, j'ai eu tout le loisirs de contempler l'attraction du jour: les Catherinettes de l'entreprise!

A grand renfort de pancartes,d'affiches et même de films projetés en boucle sur les écrans plats de l'accueil, l'équipe animation (comm interne pour les intimes) présentait cette attraction comme étant le summum du divertissement entre collègues. Principe du jeu: toutes les jeunes femmes de moins de 25 ans non mariées avaient la "chance" d'être affublées d'un immense chapeau (chapeau créé de toutes pièces par leurs collègues si j'ai bien compris).

Là, j'ai eu l'impression de faire un bond en arrière de 50 ans et pas pour y vivre le meilleur de cette époque. Encore, s'ils avaient proposé la même chose aux hommes mais non, bien sûr, c'est tellement plus drôle de ridiculiser les femmes avec des chapeaux qui ne ressemblent à rien! Tout ça pour bien faire remarquer qu'elles ne sont toujours pas mariées à leur âge.

J'en étais à ces réflexions quand j'entends un homme dire à l'hôtesse d'accueil: "C'est pas un peu sexiste ce truc?" (d'un air de dire "vous êtes d'accord avec moi, n'est-ce pas?"). Et bien croyez-moi ou pas, cette charmante dame lui a répondu: "oooh... faut le prendre au second degré."

Je me suis bien tenue.

Je n'ai pas hurlé dans le hall d'accueil.

Mais je vous l'écris:

RAS LE BOL DU SECOND DEGRE!!!

Catherinettes

Pour ceux qui en douteraient, je certifie sur l'honneur avoir écrit ce billet en l'an de grâce 2009.